Accueil
Bateau
Equipage
journal de courses
Partenaires
ProgrammeRegates
Préparer un Tiger F18
Méteo

Video

Réglages & Questions

 


1er Cata Sud ouest

1er Pieds Gelés

2eme Challenge Hobie Tiger

10eme Aruba heineken Cup

3eme au fun folies

3eme Euskadi Sailing Raid...

12eme au Mondial Tiger 2005


Plus.....

 

Proust-sailing

 

Club de Voile Lacanau Guyenne

Maxsea

 

News

 

Saison 2004:

Nous voila en début de saison, dans un esprit sérieux nous nous sommes fait des entraînements d’hiver sur l’étang de Cazau. Nous avons été accueillis par le club de voile militaire qui nous a mis a disposition leurs locaux. Pour ouvrir cette saison de régate nous commençons par « Les pieds gelés ». Manque de chance, sur le premier bord reaching nous cassons une de nos dérives. Nous commençons mal la saison, retours à la maison !............

Les photos

La « cata sud ouest »

Nous avons acheté un nouveau spi, d’un rouge pétard et deux dérives usine qui nous pensons sont plus solides que les « maison ». Nous avons donc tous ce qu’il faut ; nous sommes au top ! On part pour la première course afin rejoindre la ligne petit bord de spi dans la pétole. Il accélère très fort nous avons de bonnes sensations a priori. Bon on affale, la, un gros « crac » ! Le patch du spi c’est arraché, tensions à bord, demi tour première course pour changer de spi et rejoindre le départ dans les temps.
Nous avons un peut de mal a nous mettre dans le bain lors des deux premières courses puis on se stabilise régulier en troisième position. Pour finir nous avons réussi sur le raid retour à casser notre magnifique dérive toute neuve finition carbone…………Coup de bol il ne restait que du portant ! On finis 3 au générale cool.
Régate dans notre club à Socoa. Il n’y a pas beaucoup de bateaux nous sommes 3 Formules 18. Pour apprendre des techniques différentes, Nicolas et moi, nous nous séparons sur deux bateaux différents. Nicolas avec Romain Bro et moi avec Nicolas Lassere tous les deux ayant des expériences très intéressantes.
Nous voila parti et cela a tourné au match race dans des conditions parfaites petit temps le premier jour puis 15nd le second. Nous nous sommes aperçu d’un défaut de réglages de notre bateau. Il va très fort dans le petit temps et moins bien dans l’air, nous retouchons donc aux réglages du losange pour la régate suivante. Bilan Nicolas finis 2 et moi 1er (j’ai eu chaud une manche de plus et Nicolas passais 1er).

"Eurocat"

Je suis abandonné par Nicolas qui est en plein examen. Je me retourne vers Michel Tastet. Nous voila partis ; bateau, voiture et nous prenons au passage Yves Rousseau et son amie direction Carnac. Bateau monté, nous partons vers la 1er course et au portant on heurte une bouée entre deux eaux. Ma belle dérive full carbone est éclatée….Les boules, on rentre je récupère une seconde dérive nous voila repartis. Nous sommes donc DNS pour la 1ère course. Nous essayons en vain de nous qualifier pour le rond or mais nous ne sommes pas synchro et nous n’arrivons pas à bien se caller au près.
Deuxième jours : Raid, 20nd établis on prend un départ correct on passe dans les 30 à la bouée de dégagement nous sommes motivés ! Nous partons sur un bord de prés de 8 miles et là nous payons notre manque de synchro ; on nous double par au dessus et en dessous…. Pour nous finir, un petit bord de reaching. Nous avons oublié notre dérive. Celui-ci aura eu raison de cette dernière. Je suis tendu, frustré….. Un gros nuage épais et noir arrive, des dizaines de bateaux sont sur le toit, cette vision apocalyptique me démotive. Je décide de rentrer pour sauvegarder ce qui reste du bateau ! On pourrait penser que s’est terminé pour la journée, et bien non ! En arrivant sur la cale, il y a un petit shore break. A peine avons nous sorti le bateau, la mise à l’eau casse ! Le bateau tombe sur la cale et les vagues le balayent, je « pète un plomb, une durite… » S’en était trop ! Je « pourri » mon pauvre équipier qui faisais de son mieux…….. Bref (je passe c’est un mauvais souvenir) je dégrée, je rentre me coucher en oubliant mes copains que je devais retrouver pour fêter mes 30 ans.
Le lendemain, plus calme je fais le tour du bateau et je découvre une des poutres avec une bonne fissure, cela conforte ma décision de la veille ! (On est pas toujours sur de soit !) Donc on plie le bateau, la régate est finie pour nous. Nous rentrons amers, déçus mais bon c’est la vie !

Nationale formule 18

Les Photos
Après un check-up total du bateau me voila reparti avec mon équipier préféré. Premier jour 15nd de vent plusieurs manches d’envoyées et nous nous positionnons dans les 15. Cette première journée fut sport. Nous rentrons fatigués.
Le lendemain Raid dans le golf avec passage à La Teignouse, le vent affiche 20nd ça va être rock & roll ! Nous voila partis, bouée de dégagement nous sommes dans les 10 puis bord de reaching de 10miles !!!!! Nous attaquons comme des sauvages on doit avoir 3 à 4nd de plus que tout le monde. Les sensations son la ! Nous gagnons des places « top cool » on vois les premiers pas très loin. Et là, les sensations nous quittent pour venir celle d’un violent enfournement suivi de la fraîcheur de l’eau. Là nous avons compris pourquoi les autres allaient moins vite ! « Nous avons été trop gourmands ! » Nous perdons quelques places et on calme le jeu ça fait a peine ¼ d’heure que nous sommes partis. Direction le golf après la longue traversé de la baie ça devient tactique. Nicolas découvre le golf et ces courants, petite erreur tactique a l’entrée. Le temps que Nico vois comment cela fonctionne et prenne conscience de la puissance du courrant nous perdons 3 à 4 places. Nous nous concentrons, on se replace et nous plaçons un gros coup dans les cailloux, la ou le jus tourne et nous gagnons 7 places ! Arrivé sur l’Ile aux Moines. Nous faisons une petite pause sandwichs.
Aux retours le vent reprend un cran en rafale ce qui nous coûte un dessalage sous spi. On décide de la jouer sécurité afin d’arriver sans casse. Nous profitons de l’avance que nous avons pris au début ; en étant certain de ne pas pouvoir rattraper ceux qui étaient devant. En faite sur le retour nous avons repris trois places. Cela aura été un des raids les plus durs que nous avions fais jusqu'à présent.
Le troisième jours manches la il y 25nd établis sur la baie. On en chie mais nous faisons tous les parcours (il y as dix bateaux a terre qui ne courent pas). Nous baquons à chaque dog legs, dont un avec Yvan Bourgnons qui nous dessale par-dessus. Grosse frayeur pour Nico, il a vu le hauban puis le mat d’Yvan passer très près. (J’ai bien cru qu’il allais mettre des claques a Yvan malgré qu’il soit deux fois plus gros que lui !!!). Dernière course de la journée nous finissons le bord de près sans avoir l’impression de régater ! On ce dit : « Merde à 20nd on régate à 25nd on en chie c’est bizarre ! » En faite il y avait 30nd moyen sur le plan d’eau d’après le Comité. Derniers jours 25 à 30nd établis avec plus de mer nous avons pas de places à gagner ni a perdre nous décidons de ne pas courir. Bilan on fait une place de 19 mais nous avons appris à naviguer dans la brise.

SocOa :
CostarmOricaine :

Les Photos
Nous voila sur le rendez vous phare de notre saison. Les problèmes du 4X4 a peine résolue. Nous roulons non pas au compteur de vitesse mais à la jauge de température d’eau, avec la peur de tous casser. Nous nous arrêtons à Nantes chez Cécile et Matthieu pour manger puis dormir. Nous vous conseillons l’arrêt très sympathique ma fois. Le lendemain direction Erquy, mais dans une montée a Rennes l’aiguille monte d’un coup, je m’arrête ça fume…. Une durite de casser !!! Dépanneuse….Nous sommes dans la mmme…..d Nous arrivons tant bien que mal a Erquy en fin de matinée avec un taxi ambulance ayant un attelage pour tracter le bateau ! Nous voilà sur le parking d’Erquy avec toutes nos affaires et le bateau et un ambulancier qui nous dit « au revoir ! ».
Nous avons décidé de nous faire plaindre afin de coucher chez l’habitante (plan commun a tous régatier qui ce doit, ne dit ton pas : « un marin a une femme dans chaque port »). On ce monte quand même le bateau et le soir l’organisation de la course ayant eu pitié nous, nous invite au pot des organisateurs. Très bon plan pour connaître des habitantes ayant un potentiel de couchage. La soirée fut dure et finalement nous dormons dans l’école de voile. Nous nous faisons réveiller le matin par la femme de ménage. Aujourd’hui, inscription puis entraînement prévu. En fait non il n’y a pas de vent. Nous peaufinons la navigation et nous allons récupérer le 4X4 à Rennes.
Troisième jour, Départ enfin un peut trop tôt pour nous ! Nous le volons demis tours on le repasse. On rattrape vite très vite pour finir dans la pétole mais nous sommes 12eme avant de ce faire remorquer ! Ce que j’avais oublié de vous dire nous voulons finir dans les dix premiers, et au mieux nous estimons approcher la 5eme place. Nous passons de longues heures de remorquage pour arriver à Bréhat puis remontage de bateau dans la vase et direction le camping…. C’est sport cette épreuve.
Le lendemain direction Perros-Guirec nous prenons un super départ nous collons au cul du premier et on ce débarrasse de la flotte au près. Nous envoyons le spi pour un bord de largue serré à deux au trap. C’est chaud mais ça glisse et on a grave la balle, nous sommes 2e et on creuse l’écart! Puis le vent ce casse la gueule sur Les Hauts de Bréhat, il y a un jus de fous ici ! Le parcours est réduis ; mais nous étalons pas ce foutu courant ! Les autres ce rapproche ils ont encore du vent ! Et la grosse bascule, un contre courant que nous n’avons pas vu et 8 bateaux nous passe comme un rien ! Les boules nous sommes blasés. Nous reprenons le remorquage direction la plage de Perros. Nous nous soignons au bar puis à l’apéro de la mairie et enfin à la réception au grand palais. Finalement je suis soigné mais Nicolas a du aller en boite pour être totalement guéri…………

Départ de Perros direction Brehec, nous passons 1 er a la bouée de dégagement et la nous commençons un Match Racing avec Thibault et Jéry il nous passe devant puis on par pour un bord de largue séré. Nous avons une grosse balle et nous repassons les « schtroumfs ». Je crois que la on leur a mis la pression sur ce bord, héhé ! Puis nous choisissons une route plutôt au large et cela n’a pas été payant ! Nous nous somme fait dépassé par ceux qui étais a terre !

Départ de Bréhec direction Erquy nous sommes toujours trop pressé et nous mangeons encore un départ, à la bouée de dégagement nous sommes dernier ! La, nous sortons le spi et on décolle ! Nous dépassons tous les autres un par un, hallucinant ! A la première marque, on a au moins rattrapé 15 places. On passe la marque toujours sous spi on rattrape encore, on commence a voir les schtroumfs au loin. Nous sommes à la guerre avec Pierre Jean Valer qui nous colle depuis le départ, nous faisons la même course ! Nous devons attaquer un bord de spi très serrée nous ne savons pas faire et Pierre Jean nous passe. On arrive enfin a ce caller, nous comprenons comment il faut faire et la nous le recollons. Pour finir cette manche, Nicolas casse ça cuillère de trapèze tombe a l’eau, puis dans les derniers bords de près nous cassons le chariot de grand voile ; petit bricolage et nous voila repartie sans chariot ! On en as sué a l’arrivé au largue serré sous spi sans pouvoir réguler !

Dernière étape allé retours le Cap Fréhel, on a bien tricoté dans les cailloux puis on c’est fait un bon passage au cap. Nous sommes quatre, toujours à la guerre avec Pierre Jean. Puis retours route au large nous suivons Yvan mais nous n’avons pas réussi à le rattraper. On finis 4 notre meilleur résultat de manche !

Au classement générale nous finissons 6eme, nous sommes heureux de cette place et nous rêvons de faire un podium l’année prochaine.

 

Coupe d'Aquitaine:

Les Photos

Suite a la casse de FRA956, Catshopmarine nous a prêté grâce a l’appui de Stéphane Étienne un Mattia formule 18 dernière génération. On c’est envoyé un allé retour La Rochelle. Il nous a fallu deux courses pour ce le mettre en mains, puis tous c’est bien passé, nous gagnons la Régate.

 

National Tiger:

Les Photos

Grand Prix de l'Armistice.

Nous n’avons toujours pas de bateau, nous nous séparons Nicolas part équiper Eric Proust et moi je part équiper Romain Bro. Ce fut une régate ventée Nicolas la mené jusqu’au dernier jour ou ils ce font passé par deux bateaux mais belle course ils finissent en 3eme place. Pour ma part nickel mais nous finissons en 19 places, classement correct vu le niveau et que nous nous étions jamais entraîné ensemble et le niveau générale.

Voila une Saison qui ce termine un peut bizarrement mais quand même optimiste vu que nous continuons a progresser plus vite que flotte.

 


Saison 2003:

Armistice:

Les Photos:

Costarmoricaine:

Les Photos: